Newsletter Marketplaces Mars 2022

Edito

Pour cette newsletter de Mars, les chiffres marquants sont :

  • D’ici 2024, les transactions e-commerce représenteront plus de 6 388 milliards de dollars contre 4,280 en 2020, selon Statista. La principale raison de cette explosion du e-commerce : les marketplaces. Le modèle est très plébiscité des consommateurs, 66% d’entre eux préfèrent les marketplaces aux sites marchands traditionnels.2,1 milliards de transactions ont été réalisées sur internet en 2021.
  • 56 % des consommateurs abandonnent leur panier s’ils ne trouvent pas d’informations pertinentes sur le produit,
  • 47 % des consommateurs ont classé la qualité des images et des descriptions de produits dans le top 3 des raisons pour lesquelles ils décident d’acheter,
  • 60 % font des recherches sur la qualité des produits, tandis que – 41 % privilégient le service client et 31 % les avis clients,
  • 44 % des consommateurs payent dépensent plus pour des marques en lesquelles ils font confiance,
  • Le parcours d’achat des français se passe majoritairement sur un site marchand tel que Amazon ou leboncoin.fr (33 %) et via un moteur de recherche (30 %),
  • Les Français achètent cependant plutôt en magasin (38 %) que sur les sites web marchands (34 %),

Les autres sujets du mois : de nouvelles Marketplaces, de nouvelle marque bascule leur site en modèle Marketplace, pénurie de talent dans le digital, les réseaux sociaux basculent vers le modèle Marketplace…Et toujours de la place des Marketplaces dans ces différents sujets.

 

Bonne lecture

Les articles à la une :

A la découverte d’OOBA OOBA, marketplace en ligne pionnière dans le monde de l’animalerie

“Avec 76,4 millions d’animaux de compagnie dans le pays, 41,6 millions de Français qui achètent sur Internet et un marché représentant 5 milliards d’euros en chiffre d’affaires, l’animalerie est un secteur dont l’essor ne fait que se confirmer d’année en année.
En 2022, 3 achats sur 4 se font via des marketplaces. Un commerçant TPE/PME sur 3 vend déjà sur ce type d’espace. Pour 80% d’entre eux, le passage par une marketplace lui rapporte au minimum 10% de chiffre d’affaires supplémentaire.”

Découvrez OOBA OOBA, marketplace en ligne pionnière dans le monde de l’animalerie, à qui nous souhaitons un grand succès.

Les Marketplaces verticales se développent de plus en plus pour apporter une alternative aux généralistes et privilégier souvent le #madeinfrance.
Le modèle Marketplace devient incontournable pour les PME afin d’augmenter leur visibilité en ligne et elles doivent mettre en place un mixte Généraliste et Spécialiste pour optimiser leurs investissements et leurs ressources.

#stratégiedigitale #pme #marketplaces #ecommerce #animaux #marketplace

Source woopets, lire l’article complet

H&M devient une marketplace en Suède et en Allemagne

H&M marque bien connue se lance sur le modèle Marketplace en test sur deux pays…
Le modèle Marketplace est plébiscité par les consommateurs et les marques comprennent bien qu’elles doivent trouver des stratégies pour ne pas perdre la bataille du e-commerce. H&M se lance aujourd’hui, mais beaucoup d’autres y pensent et la réussite de leur projet sera leur capacité à attirer des vendeurs tiers. Car ce qui fait le succès d’une Marketplace est avant tout le choix offert aux consommateurs…

Et donc la pierre angulaire d’une Marketplace sont les vendeurs tiers et nous en avons récemment eu une preuve directe avec l’accord passé entre deux grands concurrents : Rakuten et Octopia(Cdiscount) pour enrichir la marketplace Rakuten grâce aux 15 000 vendeurs tiers de Cdiscount…

Cette recherche de vendeur tiers qui ne va faire qu’augmenter avec les années devrait profiter aux PME sur 2 axes, le premier avoir plus de choix sur leur présence en Marketplace et le deuxième avoir un effet à la baisse des couts de commercialisation sur ces Marketplaces du fait de la concurrence…

#ecommerce #marketplaces #h&m #cdiscount #rakuten #pme #strategiedigitale #retail #marketplace

Source FASHION NETWORK, lire l’article complet

Marketplaces : le modèle gagnant de l’e-commerce ?

“D’ici 2024, les transactions e-commerce représenteront plus de 6 388 milliards de dollars contre 4,280 en 2020, selon Statista. La principale raison de cette explosion du e-commerce : les marketplaces.

Le modèle est très plébiscité des consommateurs, 66% d’entre eux préfèrent les marketplaces aux sites marchands traditionnels.” Elisabeth Denner Associé en charge au niveau européen des activités « Biens de consommation et Distribution » chez BearingPoint.

 

et 34% des consommateurs disent découvrir de nouveaux produits grâce aux Marketplaces, soit le deuxième canal de découverte après le bouche-à-oreille : 37 % (Étude Dynata)

 

En tant que décideur de PME, vous ne pouvez pas passer à côté de cette tendance qui s’accélère et vous devez vous donner les moyens de réussir.

Trouver les compétences ou ressources capables de vous rendre visible sur les premières pages grâce à:

  • Une connaissance approfondie dans l’optimisation des critères de recherche des moteurs de chaque plateforme où l’on est présent (et oui, chacune a ses outils et ses propres algorithmes de mise en avant SEO et SEA).
  • Une parfaite maîtrise du fonctionnement de chaque Backoffice, là encore spécifique à chaque Marketplace.
  • Le savoir-faire des bons usages de la communication directe et quasi instantanée avec le consommateur final.

Les Marketplaces sont un fabuleux moyen de faire connaitre sa marque et trouver de nouveaux clients avec un ROI positif pour une PME, alors utilisez-le…

 

#marketplaces #ecommerce #pme #retailer #stratégiedigitale #marketplace #cdiscount #amazon

Source LSA, lire l’article complet

PME en B2B : Pourquoi vendre sur les marketplaces B2C ?

PME en B2B : Pourquoi vendre sur les marketplaces B2C !!

La question peut être étonnante puisqu’une stratégie de développement exclusivement en B2B vous empêche en général de directement vendre en B2C, au risque de perdre vos distributeurs et pourtant…

 

#b2b #stratégie #Pme #marketplaces #ecommerce #amazon #marketplace

Source JDN/TradeBooster, lire l’article complet

Retail media, le nouvel eldorado des marques ?

Retail Media : “L’exemple de BIC, l’une des premières marques à avoir révélé ses chiffres de campagne, illustre l’énorme potentiel du retail media.

Matt de Paolo, Directeur de la croissance omnicanale chez BIC, a choisi le DSP de Walmart aux États-Unis pour lancer 3 campagnes en décembre 2021 pour 3 produits phares : rasoir jetable, rasoir hybride et marqueur de tatouage temporaire. BIC a enregistré un retour sur investissement publicitaire multiplié par 5 ! “

 

Les campagnes promotionnelles sur les grandes Marketplaces sont indispensables pour une PME afin de se rendre visible sur la Marketplace, mais aussi sur internet…

La dernière étude de Salfy confirme que les Français achètent cependant plutôt en magasin (38 %) que sur les sites web marchands (34 %), mais la plupart du temps ils font leur première recherche de produit sur internet…

 

#ecommerce #marketplaces #amazon #cdiscount #retailer #retailmedia #pme #strategiedigitale #marketplace #retail #recherche #media

Source JDN, lire l’article complet

E-commerce : les comportements et attentes des acheteurs français en 2022

Savoir mettre en avant sa marque au travers des Marketplaces est un enjeu majeur pour une PME qui va bien au-delà de la vente sur ces Marketplaces.

En effet, les acheteurs français cherchent d’abord en ligne les produits qu’ils souhaitent acheter pour avoir un large panel de comparaison et une information complète sur le produit. Puis ils vont soit acheter en ligne, mais selon l’étude Salsify, ils seront plus nombreux à aller acheter en magasin…

La connaissance et l’utilisation des outils Marketing mis à disposition par les grandes Marketplaces impactent donc vos acheteurs sur ces Marketplaces, mais aussi sur vos ventes en magasin, alors ne négligez pas la rédaction de vos fiches produits….

les chiffres clefs de l’étude :

  • 56 % des consommateurs abandonnent leur panier s’ils ne trouvent pas d’informations pertinentes sur le produit,
  • 47 % des consommateurs ont classé la qualité des images et des descriptions de produits dans le top 3 des raisons pour lesquelles ils décident d’acheter,
  • 60 % font des recherches sur la qualité des produits, tandis que – 41 % privilégient le service client et 31 % les avis clients,
  • 44 % des consommateurs payent dépensent plus pour des marques en lesquelles ils font confiance,
  • Le parcours d’achat des français se passe majoritairement sur un site marchand tel que Amazon ou leboncoin.fr (33 %) et via un moteur de recherche (30 %),
  • Les Français achètent cependant plutôt en magasin (38 %) que sur les sites web marchands (34 %),

#amazon #ecommerce #retailer #marketplaces #pme #strategiedigitale #marketplace

Source BDM, lire l’article complet

Fnac Darty franchit les 8 milliards d'euros de ventes en 2021, bénéfice en forte hausse

FNAC/DARTY: “Le groupe a en effet la particularité de réaliser une large partie de ses ventes en ligne : 26% du chiffre d’affaires a été fait via internet en 2021, soit sept points de pourcentage de mieux qu’avant la crise du Covid-19”

 

La mise à disposition des produits des deux marques de façon croisée sur leur site respectif, plus la Marketplace pour enrichir encore son offre est donc un pari gagnant pour eux.

 

Même si leur croissance reste surtout sur leurs catégories de produit historique, il est évident en tant que PME dans ces secteurs d’activité que ce sont des Marketplaces ou il faut être présent….

 

#pme #fnac #darty #marketplaces #ecommerce #strategiedigitale #marketplaces #retailer

Source Le Figaro, lire l’article complet

56% des Français abandonnent leur panier en raison d'une mauvaise qualité des pages produits

“En France, 56 % abandonnent leurs achats s’ils ne trouvent pas une information produit pertinente, ce qui est le plus fort taux des 4 pays interrogés (44 % pour les Allemands, 46 % pour les Américains et les Britanniques), indique Salsify

En France, presque la moitié (47 %) déclare que la qualité des images et des descriptions produits trouvées en ligne est l’une des raisons principales d’acheter un produit.”

 

Que de travail encore à faire dans les PME pour arriver à une qualité de fiche produit permettant de se différencier de la concurrence. La fiche produit a ses codes sur chaque Marketplace et la fiche universelle n’existe pas. Il est donc nécessaire d’allouer les ressources suffisantes aux risques de passer complètement à côté des ventes sur ce canal…

 

#ecommerce #marketplace #amazon #retailer #cdiscount #marketplaces #strategiedigitale #pme

Source Ecommercemag, lire l’article complet

Les autres sujets :

Alain Rétière-Lehideux

Alain Rétière-Lehideux

Associé Fondateur
Marketplaces « Votre performance, ma priorité », échangeons sur les bonnes pratiques pour Booster vos ventes