Newsletter Marketplaces Janvier 21

  • Car c’est une source d’opportunités constantes pour une PME et que ce canal de vente représente aujourd’hui 15 % du CA e-commerce avec une progression sur T3 2020 de 22 % (vs +11 % sur 2019 ; source FEVAD) ;
  • Parce que, en tant qu’entrepreneur, on n’a pas forcément le temps de suivre les actualités.

C’est la raison qui nous a poussés à partager avec vous la veille que nous faisons pour nos clients. Ainsi vous trouverez mensuellement une synthèse des articles du Net mêlant article de fond, news, analyse sectorielle… Une façon simple de ne pas rater d’opportunités de croissance de CA sur ce canal pour votre PME.

 

Pour cette première, nous parlons de transformation digitale, de cosmétique, de e-commerce alimentaire, de Cdiscount, d’Ali express… et toujours de la place des Marketplaces dans ces différents sujets.

 

Bonne lecture

Les articles à la une :

La transformation digitale à l’heure du covid-19

« La crise du covid-19 a mis en exergue le rôle du digital et en particulier celui des « marketplaces » et ces structures qui se sont positionnées comme des alternatives aux magasins physique. […] La marketplace est un outil précieux au service de la stratégie multi-canal des marques. »

 

Des propos de Kader Kebaili dans Cadre et Dirigeant Magazine que je partage entièrement.

 

Les Marketplaces nécessitent, toutefois, compétences, expertises et ressources pas toujours présentes dans les PME, ceux qui les rendent parfois déceptives en termes de croissance de CA.

 

Source Cadre & Dirigeant , lire l’article complet

Beauté / Santé de belles opportunités en 2021 ?

Sur le secteur de la Beauté/Santé de belles opportunités en 2021 à condition de capitaliser sur les enseignements de 2020.

 

En synthèse :

  • Un impact sur le CA inégal selon les secteurs allant de plus 30 % à moins 20 % ;
  • Un impact durable sur les comportements d’achat, le e-commerce et la recherche de produit « sain et durable » ;
  • Une forte croissance des ventes sur internet de plus de 30 % ;
  • Une stratégie de vente digitale 2021 pour les PME impactant leurs organisations ;
  • Un incontournable en 2021 pour une PME dans une stratégie omnicanal : les Marketplaces

Source TradeBooster, lire l’article complet 

Cdiscount : "Nous voulons nous positionner sur le marché des marketplaces"

Cdiscount le numéro 1 français de l’e-commerce invente un nouveau modèle « la marketplace clé en main »

 

Constatant que la croissance du secteur du e-commerce est tirée par les marketplaces qui enregistrent une croissance de 21% alors que le modèle de retailer en ligne croit de 9%, il lance une offre B2B tout en un.

 

« Concrètement, cette nouvelle activité peut répondre aux besoins d’un grand distributeur qui souhaite créer sa marketplace de A à Z comme aux besoins par exemple d’un marchand de vélos qui a déjà son site mais qui voudrait étoffer son catalogue grâce à nos références d’accessoires cycle sans avoir à les stocker ni les livrer au client final » explique Thomas Métivier.

 

Source Ecommercemag, lire l’article complet

L'industrie cosmétique lance Claire, sa propre application pour décrypter les ingrédients des produits

La FEBEA a bien compris, en lançant sa propre application « Claire » destinée à décrypter les ingrédients des produits cosmétiques (en concurrence de Yuka ou INCI Beauty) que le changement de comportement d’achat dans le secteur de la Cosmétique, Beauté et Santé n’est pas uniquement lié au Digital.

 

En effet, il y a une forte demande de consommation « saine » qui s’est clairement accélérée en 2020. Les consommateurs se soucient davantage des ingrédients de leurs produits de beauté et recherchent des termes tels que des ingrédients « propres » et « naturels ».

 

Les ingrédients devenant le troisième facteur le plus important (après le prix et la disponibilité) dans les décisions d’achat.

 

Source L’USINE DIGITALE, lire l’article complet  

PME, profitez du « boom » du e-commerce alimentaire

Le COVID a indéniablement changé les habitudes d’achat des Français et l’un des secteurs où cela est le plus remarquable est l’achat en ligne de produits alimentaires.

Cet essor des ventes sur Internet avec la crise sanitaire peut se résumer en 3 chiffres :

  • + 43 % sur l’Alimentaire-PGC de janvier à septembre soit une croissance 5 fois plus rapide que de janvier à septembre 2019 (source : Nielsen).
  • Plus de 1,2 million de foyers supplémentaires séduits par l’e-commerce lors du premier confinement, dont près de 500 000 retraités.
  • Au total, 7,4 millions de Français se sont mis à acheter en ligne leur alimentation…

C’est un véritable « boom » du e-commerce alimentaire à ne pas rater….

 

Source TradeBooster, lire l’article complet  

Comment le Salon du Chocolat a orienté sa transformation digitale vers une plateforme e-commerce

L’alimentation en Marketplace est un des secteurs ayant eu en 2020 une des plus fortes croissances, crise oblige, mais elle aura surtout permis à ce secteur de se digitaliser rapidement et
durablement.

Un exemple de transformation digital sur ce secteur est le salon du chocolat :

« Objectif: réunir sur une seule plateforme une sélection unique des meilleurs artisans français et pourquoi pas, internationaux. “La place de marché est la version augmentée d’un salon, poursuit Gérald Palacios. On y créé du trafic, on amène le public vers des artisans qui ont leur propre contenu”. »

 

Source L’USINE DIGITALE, lire l’article complet 

AliExpress compte recruter plusieurs milliers de commerçants français en 2021

AliExpress cherche à améliorer son implantation en France : NING YANG : » Aujourd’hui, des centaines de commerçants français sont inscrits sur AliExpress. Notre objectif est d’en accueillir plusieurs milliers en 2021 pour diversifier notre offre et répondre à la demande des consommateurs »

 

La vraie question est arriveront-ils à faire changer la perception des consommateurs Français d’une Marketplace de produits pas chers ?

 

Source JDN, lire l’article complet

La France lancera en 2021 un label pour les marketplaces vertueuses

« Les détails manquent, mais l’objectif est fixé. Au cours du premier semestre 2021, la France se dotera d’un nouveau label qu’elle attribuera aux « marketplaces » vertueuses, c’est-à-dire des plateformes de marché en ligne qui satisfont un certain nombre de critères. »

 

L’objectif est louable pour le consommateur final et permettra peut-être de le rassurer sur son acte d’achat sur des Marketplaces peu connues.

 

Du côté vendeur, la réalité économique fait que le vrai label restera le nombre de visiteurs du site versus sa cible….

 

Source Numerama, lire l’article complet 

Les autres sujets :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Dernier article: